La Montagne Pelée: un danger endormi

 

LA MONTAGNE PELEE

 

8 Mai 1902, il est 7 heures 50, le "Petit Paris des Antilles" qui s'aprettait à fêter l'Ascension est ravagée en quelques secondes par l'éruption volcanique de la Montagne Pelée.

28 000 Martiniquais perdent la vie et seuls deux rescapés: le prisonnier CYPARIS et un cordonnier : Léon-Compère LEANDRE .

Cachot de Cyparis

Saint-Pierre, alors capitale de l'île, est une des seules villes de la Caraïbe à bénéficier du réseau électrique, de l'eau courante, du téléphone est réduite à néant. Son avancée spectaculaire disparait avec ce terrible évènement, en 1902 cette seule ville dénombrait plus d'habitants que les communes du Nord réunies au début du XXè siècle!

 Vestiges d'habitations

 

Cloche d'église brûlée

Capitale économique et administrative, Saint-Pierre était le siège de la Chambre de Commerce et de la Banque de Martinique, avait un tribunal et une cour d'assises. Mais aussi un lieu intellectuel : le lycée colonial, le pensionnat colonial et le théâtre. Il y avait aussi une cathédrale et deux églises.

La "Petite Venise des Antilles " a perdu tout son faste et ne sera jamais plus la même. La nouvelle fait le tour du monde et bientôt la vulcanologie devient un sujet d'études. La Pelée est l'objet de toutes les attentions du scientifique  LACROIX. LACROIX sera à l'origine des plus grandes avancées en terme de risques liés au danger des volcans. Et pendant ce temps, Cyparis fait le tour du monde montrant à tous ses brûlures, liées à la catastrophe.

 

 Cyparis

1902, le 30 Août, à nouveau, la Montagne Pelée fait montre de puissance et fait de nouvelles victimes. Depuis, aucun incident à noter. La Pelée s'est endormie...Pour combien de temps?

 

Même si elle venait à se réveiller notre époque moderne nous permet d'anticiper et de comprendre les signes qu'elle nous envoye, en 1902, même si des mois auparavant la catastrophe tous les signes étaient là, les gens n'avaient pu les interpréter et fuir avant de mourir dans un désert de feu. Son activité est étroitement surveillée et analysée et les populations dévastées en 1902 : les habitants de Saint-Pierre, du Précheur, du Morne-Rouge seront prévenus à temps! Comme ailleurs dans le monde, les Martiniquais ont appris à vivre avec ce danger permanent et si des victimes seraient à dénombrer lors d'une nouvelle éruption, elle serait due:

-à l'inconscience de personnes trop curieuses et avides de sensations

-de personnes ne voulant pas quitter leur habitation.

Vivre auprès d'un volcan, c'est vivre dans l'angoisse sans pour autant angoisser, les éruptions volcaniques sont extrêmement rares et prévisibles désormais.

Au pied du volcan, un site a été crée : L'AILERON. Vous pourrez soit y faire un pique-nique soit déjeuner au restaurant qui s'est ouvert là.

     Relais de l'Aileron

Si vous souhaitez en apprendre plus sur les volcans et sur la MONTAGNE PELEE, visitez :

  • Le CENTRE DE DECOUVERTES DES SCIENCES ET DE LA TERRE

          Quartier La Galère  à Saint-Pierre       

         Direction Saint-Pierre, prenez la Route du Prêcheur

         Ouvert du mardi au dimanche de 9h00 à 16h30 et 10h00 à 17h30 en juillet-aôut

         Tél: 05.96.52.82.42

  • La MAISON DES VOLCANS

           Bourg du Morne-Rouge         

           Morne-Rouge

          Tél : 05.96.52.45.45.

Vous pouvez visiter la ville de saint-Pierre à jamais liée à la Montagne Pelée gr^^ace au petit train de saint-Pierre.

Le saviez-vous?

SourireSaint-Pierre était en 1902, un grand port, cette ville accueillait de nombreux navires et des chaloupes (grands canots), ceux qui se trouvaient dans la baie de Saint-Pierre  disparurent également le 8  Mai 1902 : ainsi les navires français l' Actif, l' Amélie, le Biscaye, le Diamant, le Tamaya, le Gabrielle et leur équipage furent rayés de la liste ce jour là; en même temps que des navires étrangers : l'italien Le Nord-America et les anglais : le Roraïma et le Grappler.

Sourire15 sismographes surveillent en permanence l'activité du clèbre volcan.

SourireSi vous souhaitez en savoir plus sur les conséquences de ce terrible drame, lisez l'ouvrage de Raphaël TARDON La Caldeira.

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (7)

1. Fontaine 13/05/2008

c bien continue comme ca moi j aime

2. vanou 16/11/2008

c bien

3. vanou 16/11/2008

ok badam
le bon

4. vanou 16/11/2008

sa ciiiiiiiiiiiiiiiiii

5. francine 14/01/2009

trés beau site

6. ss 10/07/2009

dsad

7. samboy ruiz 15/11/2012

tres educativi

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Martinique-Escapade Contact : 06.96.98.59.05 - martinique-escapade@live.fr

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×